La Fille En Blanc

05 mars 2012

Chronicle, de Josh Trank

Vendredi soir je suis allée voir Chronicle, le nouveau film teenager bizarre qui n'avait pas l'air si con. C'est le même type de film que Super 8, qui utilise les moyens et les thèmes des blockbuster (en l'occurence ici, les super pouvoirs) au service d'une histoire et d'une réalisation limite indé. Bref, c'est intéressant.

L'intrigue est basique : 3 adolescents se retrouvent dotés du pouvoir de télékinésie - ils peuvent donc voler, déplacer des trucs et pleins d'autres choses trop cool. A partir de là, la question est qu'en faire ? comment agir avec ces dons ? Je ne répondrais pas à la question sinon je vous casse tout l'intérêt du film, ce qui fait que ma critique va être brève.
Au niveau de la réalisation, rien de véritablement révolutionnaire. J'ai trouvé ça assez gadget la manière dont ils se débarassent de la caméra épaule, mais je préfère une caméra stable qu'une vacillante qui me donne la nausée. C'est vraiment sur la manière de traiter l'histoire que le réalisateur fait preuve d'originalité jusque, disons, la moitié du film. Après ça tombe dans de la morale et du abracadabrantesque ricain, on peut pas leur en vouloir. Mais au début, ça m'a bien fait marrer de voir ce que toute personne normalement constituée ferait de tels pouvoirs : voyager et bouffer sans effort.

ChronicleChronicle, de Josh Trank (2012), science-fiction, drame
Avec Dane DeHaan, Alex Russell, Michael B. Jordan ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2012

Le Crush

Aaaah mon Dieu ! Journée à ne rien faire (j'ai quand même pris un bain à 16h)(ben oui, tous mes rendus sont terminés), je me perds sur tous les sites que je connais en streetstyle, mode, et j'en passe. Je déterre même des blogs pleins de poussière que je n'avais pas visité depuis longtemps. Malheur à moi ! Me voilà à baver sur des filles, des fauteuils, des coupes de cheveux et des pulls. A pleurer quand je croise mes cheveux qui désesperent de pousser dans le miroire (patience ma petite, patience). A visiter tous les sites de vente en ligne à la portée de ma CB pour dénicher THE truc. Je vais mourir !

LeCrushDonc, une petite sélection s'impose de mes découvertes d'aujourd'hui. Je vais m'obliger à pas y aller trop souvent au risque de sombrer dans une dépression tellement je suis naze, à côté (mais j'ai un amoureux qui m'aime, na !)
The Coveteur : un site qui mêle de la déco et du style. Que réver de plus ?
Planète Déco : ben voilà, mon appartement idéal il ressemblera à tout ça.
Et dans la catégorie "Bonjour, je veux être toi", Hanneli remporte la palme haut la main.

 

Posté par LaFilleEnBlanc à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2012

La Taupe, de Tomas Alfredson

Je suis allée voir ça lors d'une soirée avec mon copain. On s'était maté suffisament de merde pour le mois, donc on s'est dit "Chic, un film intelligent !". Sauf qu'à vrai dire, peut-être un petit trop complexe pour moi. Je suis pas habituée au logique d'espionnage alors les trois quarrts du film m'ont échappé. J'ai fait attention à rien d'autres que dialogues que je n'ai, donc, aucunement saisis ; je suis incapable de vous dire si c'est joliment filmé ou pas. Tant pis. Les critiques crient au génie, moi je reste sceptique ... Le film coupe sûrement des moments essentiels du roman de Le Carré. Dommage.

LaTaupeLa Taupe, de Tomas Alfredson (2012), thriller
Avec Gary Oldman, Mark Strong, John Hurt ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2012

Tucker & Dale fightent le mal, de Eli Craig

Voici donc une grosse daube américaine, que j'ai vu avec mon copain. Jour de fatigue, pardonnez moi ce choix mon Dieu. Le film est drôle et va très, très loin dans la parodie du film d'horreur US. Au point que ça tombe dans le gore autant que les originaux, et que moi, petite chose fragile, j'ai du mal avec le sang et les tripes. Si vous êtes une bande de mecs ou de filles qu'a des couilles, qui apprécient le sang, les nanas bien foutus et les gags sortis de nulle part, foncez !

PS : c'est compliqué de faire la critique d'un film qui n'a d'autre exigence que de divertir. J'ai toujours l'impression d'être péteuse et condescendante. En vrai, j'ai apprécié ce film et vraiment ri, même si beurk, un peu trop de monsieurs sanguinolents pour moi !

TuckeretDaleTucker & Dale fightent le mal, de Eli Craig (2012), comédie / horreur
Avec Tyler Labine, Alan Tudyk, Katrina Bowden ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2012

Expressionismus & Expressionismi

Voilà quelques temps déjà que ma pote et moi étions censés voir cette expo, et c'est chose faite. Inès connaissait très bien la période, et l'apprécie tout particulièrement (elle voudrais même en faire son sujet de mémoire, c'est dire !) ; moi, pas du tout. Je suis complètement ignare en ce qui concerne l'art du XXème siècle, et je m'en suis donc pris plein la gueule pendant la visite. 

L'expo est chère et foutue bizarrement, par thèmes iconographiques ce qui ne permet pas de voir l'évolution et les recherches picturales des deux groupes, Der Blaue Reiter et Brücke.Oui parce que tout le concept réside en une confrontation permanente des tableaux des deux groupes, pour percevoir ressemblances et différences. Soit, mais, entre nous, on s'en fout un peu. - 1 pour la scénographie donc. J'avoue par ailleurs qu'on a pas fait l'effort de lire les blablas explicatifs, parce qu'ils étaient bien trop long, bien trop ... dense et surtout bien trop mal placés.
Heureusement pour nous, les oeuvres valent le détour et le prix. On fait donc abstraction du contexte muséal et on (je) découvre plein d'artistes jusqu'ici, mais alors, totalement inconnus ! Ca me fait penser aux Trois brigans, j'ai adoré les estampes ... Bref, l'expressionisme est un bien jolie découverte et me donne envie de me plonger, enfin, dans l'art du XXème siècle. Dommage que c'ait été si court ...

ExpressionismeDu 13 octobre 2011 au 11 mars 2012
Exposition Expressionismus & Expressionismi, à la Pinacothèque de Paris, 28, place de la Madeleine (Paris 8ème)
Tous les jours de 10h30 à 18h30 ; les mercredis et les vendredis jusqu’à 21h
Plein tarif : 10€ - tarif réduit : 8€
Image : détail de Le Chiffonier, Marianne von Werefkin, 1917

Posté par LaFilleEnBlanc à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Matisse, Cézanne, Picasso... L’aventure des Stein

Oh la grosse frayeur ! Voilà une semaine, je me rends compte que l'expo des Stein est finie mais alleluia, la prolongation est là et m'empêche de louper cette expo que j'avais très envie de voir. J'y traîne férocement mon copain, et je suis loin d'être déçue.

Le XXème siècle en art est une période que je connais très mal, et pourtant Dieu qu'elle est intéressante ! Heureusement, l'exposition me permet de (un peu) rattraper le coup. Toujours la même scénographie au Grand Palais, mais pour une fois les panneaux explicatifs sont clairs, concis et accessibles. Je découvre donc les oeuvres de Matisse, Picasso et (quelques) Cézanne, que je connaissais pas vraiment.
Forcément, le propos de l'exposition n'est pas d'évoquer un mouvement ou une période particulière, mais diverses collections privées des Stein. On y retrouve des goûts communs, mais de fait l'accent n'est pas mis sur ce qui fait la ressemblance des oeuvres. Tant mieux, en fait, on en apprécie que plus l'unité et la singularité de chaque toile !

AventureSteinDu 5 octobre 2011 au 22 janvier 2012
Exposition Matisse, Cézanne, Picasso... L’aventure des Stein, au Grand Palais, 1 avenue Winston Churchill (Paris 8ème)
Le mardi de 9h à 14h, le mercredi de 10h à 22h, le jeudi de 10h à 20h et du vendredi au lundi de 9h à 22h.
Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 €
Image : détail de La femme au chapeau, Matisse, 1905

Posté par LaFilleEnBlanc à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

J. Edgar, de Clint Eastwood

Eh bien définitivement, j'ai du mal avec les films de Clint Eastwood, que je trouve toujours moralisateurs et bien pensants. Ici, il s'attaque au "mythe Hoover", fondateur du FBI si célèbre aujourd'hui.

En tant que tel, c'est intéressant de savoir comment une telle institution est née, mais en documentaire, pas en biopic joué par une tête d'affiche comme DiCaprio. Eastwood traite donc de la genèse du FBI mais heureusement, il n'en fait pas le sujet du film ; le sujet, c'est Hoover, l'homme. En ça, DiCaprio est magistral, se transforme au grès des années et sur son visage sont visibles la paranoïa et l'arrogance de Hoover. Ce qui est le plus intriguant pourtant, c'est son homosexualité, esquissée ici. Je ne sais pas si le code Haze est toujours en vigueur ou quoi ou caisse, mais j'ai trouvé bien dommage que, ce qui aurait pu faire un sujet de film formidable, n'est pas traité réellement. Eastwood mentionnne à la fois trop et pas assez l'homosexualité de Hoover, comme s'il s'interdisait d'en faire l'objet central et qu'il se forcait à détourner sa caméra, pour nous parler de la sécurité des Etats-Unis, de la corruption en politique ou je ne sais quelle autre connerie. Eastwood s'est, en fait, gourré d'angles ; dommage.

JJ. Edgar, de Clint Eastwood (2011), biopic
Avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2012

Mission Impossible III, de Brad Bird

Ah c'te daube qu'est Mission I mpossible ! Dire que les critiques presse lui donnaient toujours des bonnes notes ... Je n'avais jamais vu aucun film de la série mais je ne m'attendais pas à ce genre de débordement de clichés. Il faut dire déjà que le film est porté par Tom Cruise (à la production, à la comédie et sûrement un peu au scénario ...) et que forcément, ça pue le manichéisme à deux balles, et le sens de l'humour pourri (et je suis pas hyper exigente !). Le mec n'a pas compris que OUHOU, la guerre froide est finie donc remballe ton intrigue sur fond de guerre nucléaire qui tient pas une seconde la route. Il nous prend pour de pauvres demeurés avec des scènes d'actions sous-classe (tiens, deux filles canons qui se battent !) et sous-crédibles (Tommy qui grimpe un immeuble de verre, hahaha). Bref, le cliché du film d'action avec la séquence émotion et la grosse joke de fin où les acteurs sortent leur rire le plus faux. Tommy, il te manque juste la classe et la ruse pour arriver à la cheville de James Bond :)

MissionImpossible3Mission Impossible : Protocole Fantôme, de Brad Bird (2011), action
Avec Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2011

Oh my God ! de Tanya Wexler

Petite détente au cinéma avec mon amoureux. J'ai l'impression d'avoir épuisé tous les bons films en salle actuellement, et puis ça sert à rien de voir un film intelligent avec lui tant il parle :) On se décide pour Oh my god !, une comédie pas daube et pas ricaine (youpi !)

L'histoire est simple : un jeune médecin entre dans un cabinet qui traite les hystériques. Le traitement prodigué est si ... manuel (tripoti tripota) qu'il finit par inventer le vibromasseur, aidé de son pote riche et fantasque. Sur cela se greffe une jolie histoire d'amour pas prévisible du tout du tout, et quelques petites répliques sociales qui font pencher le film du côté dangereux de la révolution !
Nous ça nous a bien fait marrer parce que quelques mois avant, on avait regardé un sublime reportage kitscho-féministe (ouais, faut le faire) sur la naissance des vibromasseurs. Ah le bon temps où on allait se faire masturber par son médecin de famille quand on avait un coup de blues !
Bref, fin de l'interlude. Le film est une bonne comédie, j'ai ri sincérement, et les acteurs sont plutôt attachants. Le ptit jeune qui joue le médecin est tout mignon tout naïf ; Rupert Everett est, comme d'habitude, flegmatique et drôle. Bon, j'ai eu un peu de mal à voir Maggie Gyllenhaal en mère Thérésa mais au final, elle reste bonne actrice et on apprécie son personnage idéaliste et féministe.

Allez donc voir ce bon petit film, bien agréable. Attention par contre, ça pourrait choquer les enfants (ou les laisser dans la plus totale incompréhension)

OhMyGodOh my God ! de Tanya Wexler (2011), comédie
Avec Maggie Gyllenhaal, Hugh Dancy, Jonathan Pryce ...

Posté par LaFilleEnBlanc à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pictoplasma

Ouh les vacances culturelles ! Fin d'après-midi, je vais voir l'exposition Pictoplasma à la Gaieté Lyrique, lieu qui s'avère démentiel :) L'exposition n'était pas du tout sur ma liste des trucs à faire / voir, mais un pote qui kiffe le graphisme m'y emmène.

L'exposition est toute petite, et c'est normal étant donné que ce qui est exposé, ce sont des illustrations. Le thème, si j'ai bien compris, c'est les monstres digitaux, créés par des graphistes. Ca a assez peu d'intérêt d'un point de vue aussi bien artistique (ça reste de l'illustration) que, euh, disons, "scientifique" (ça ne nous apprend rien) mais c'est joli et mignon à voir. Le mieux, en fait, c'est l'immense mur de "Monstres Disparus", avec possibilité d'en dessiner. On reste des heures scotchés parce que des mômes ou des inconnus ont pu faire.

Pour autant, ça reste une expo assez minime, pas du tout obligatoire donc. D'ailleurs, j'ai une pote qui n'a pas du tout aimé ...

PictoplasmaDu 7 décembre au 31 décembre 2011
Exposition Pictoplasma, à la Gaieté Lyrique, 3 bis rue Papin (Paris 3ème)
Tous les jours sauf lundi de 14h à 20h ; le dimanche de 14h à 18h
Plein tarif : 5 € - Tarif réduit : 3€
Image : masques d'AJ Fosik

Posté par LaFilleEnBlanc à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »